Maladies Faussement Attribuées Aux Djinns Et Au Mauvais Oeil, de ‘Abd Ar-Rahîm Arrifâ’î

8.00

Disponibilité : En stock

EAN: N/A UGS : 0078 Catégories : ,

Maladies faussement attribuées aux Djinns et au Mauvais Oeil
Rien ne me réussit ; cela est sûrement dû au mauvais œil. Je suis victime de divagations, j’ai des troubles de sommeil, je fais des cauchemars, je me sens à l’étroit ; ce sont sûrement des symptômes de sorcellerie. Je suis en proie à des suggestions obsessionnelles-waswâs- ; c’est surement satan qui les insuffle à mon cœur. Je m’évanouis et je fais des crises de convulsions ; je suis sûrement possédé par un démon.
Oui il est possible qu’un homme soit possédé par un djinn ! Oui la sorcellerie à un effet réel ! Oui le mauvais œil est une vérité !
Mais n’avons-nous pas fait de ces choses un bouc émissaire sur lequel nous faisons retomber la plupart de nos problèmes ? Notre vrai problème n’est-il pas un manque de foi et de bonne volonté ?
Les symptômes que nous présentons ne sont-ils pas plutôt des symptômes de troubles psychiques ou de maladies psychosomatiques ?

A force de fréquenter des praticiens de la ruqya, de regarder des émissions et de lire des livres sur la ruqya, n’est-il pas possible que nous ayons intégré dans notre subconscient l’idée que tout mal dont nous souffrons est dû à la sorcellerie, au mauvais œil ou à la possession ? Cela n’a-t-il pas prédisposé psychologiquement certains d’entre nous à des crises de convulsions et à des évanouissements sans parler de ceux qui les simulent pour obtenir certains avantages (de la compassion, de l’amour, la résolution de leurs problèmes, faire pression) ?

Fort d’une langue expérience dans le domaine de la ruqya et de recherches en psychologie, le professeur ‘Abd Ur-Rahîm Ar-Rifâ’î, a pris l’inédite initiative de traiter, dans ce livre, de ce sujet dont le besoin se fait terriblement sentir aujourd’hui. Il a voulu conseiller la ruqya et la psychothérapie dans le but de faire sortir le souffrant du précipice de la maladie, des ténèbres, de l’illusion, ou des vagues houleuses de la détresse et de la tristesse, vers la lumière de la santé et de la sécurité.

Poids 2 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Maladies Faussement Attribuées Aux Djinns Et Au Mauvais Oeil, de ‘Abd Ar-Rahîm Arrifâ’î”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *